RECETTE : Kimchi

  1. Destination Asie -
  2. Vacances au Vietnam, Tours, Forfaits Voyages et Expériences -
  3. Quand partir au vietnam -
  4. RECETTE : Kimchi

Nous y voilà donc, vers la mi-janvier 2019. C’est généralement le moment où le régime bien intentionné résolutions –; fait juste après le scintillement de Times Square ball drops –; commencer à se dissiper lentement. Mais ne vous inquiétez pas. Plutôt que d’;essayer d’;omettre complètement les “;mauvais’;aliments de votre alimentation (tout en modération, je dis toujours), pourquoi ne pas vous débarrasser de la culpabilité et vous assurer de manger suffisamment de lacorrectes comme le kimchi.

Si vous êtes un adepte des tendances en matière de santé, vous savez que l’;année dernière, on a beaucoup parlé des aliments probiotiques. Ce sont des aliments fermentés qui favorisent la croissance des bonnes bactéries saines dans votre intestin. Les aliments comme le yogourt, le kéfir, le tempeh, la choucroute et autres, y compris le kimchi. Le kimchi est un plat d’accompagnement originaire de Corée, fait principalement de chou. Elle se distingue de sa cousine allemande, la choucroute, par le fait qu’elle offre un peu plus d’ingrédients et un goût différent. En fait, selon vos goûts, le kimchi peut créer une véritable dépendance.

Vous pouvez savourer le kimchi comme plat d’accompagnement avec à peu près n’importe quoi. Même l’ajout d’une cuillerée à soupe de cet aliment vitaminé et minéral comme cornichon dans votre assiette de pâtes, par exemple, est reconnu pour favoriser la santé digestive, réduire le cholestérol, aider à perdre du poids et offrir de nombreux autres bienfaits pour la santé.

Avec cette recette de kimchi facile à faire, vous pouvez ajuster le niveau d’épice et savoir que vous obtenez des ingrédients frais sans additifs artificiels que l’on trouve parfois dans les variétés achetées en magasin.

Mangez bien quand vous le pouvez, ne transpirez pas l’;indulgence étrange, et savourez les possibilités de ce qu’une nouvelle année peut apporter.

Portions : Donne 4 tasses

Ingrédients :

  • 1 chou Napa moyen, coupé en lanières de 2 pouces
  • 1/4-1/2 tasse de sel casher ou non iodé
  • 2 cuillères à soupe d’ail haché finement
  • 2 cuillères à soupe de gingembre haché finement
  • 1 cuillère à café de sucre cristallisé
  • 2 cuillères à soupe de sauce de poisson ou de pâte de crevettes salées, ou 3 cuillères à soupe d’eau
  • 1-4 cuillères à soupe de flocons de poivron rouge coréen(au goût)
  • 1 gros radis daikon, pelé et coupé en allumettes de 1 pouce
  • 2 bottes d’oignons verts, hachés en morceaux de 1 pouce

Directions :

  1. Déposer les lanières de chou dans un grand bol et saupoudrer de sel. Masser le sel dans tous les morceaux jusqu’à ce que le chou commence à ramollir. Placez une plaque épaisse sur le mélange, en ajoutant un poids sur la plaque, si nécessaire. Laisser reposer le chou pendant 1 à 2 heures jusqu’à ce qu’il soit flétris et que l’eau soit libérée.
  2. Jeter l’eau et rincer le chou 2-3 fois jusqu’à ce que le sel soit enlevé. Égoutter dans une passoire pendant 15 à 20 minutes. Entre-temps, faire la pâte d’épices.
  3. Pour la pâte d’épices, mélanger l’ail, le gingembre et le sucre, avec la sauce de poisson (ou la pâte de crevettes ou l’eau) dans un grand bol. Remuer jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse. Ajouter les flocons de poivre au mélange. (Pour une saveur douce, commencez par 1 cuillère à soupe et ajoutez-la au goût.)
  4. Ajouter le chou à la pâte d’épices et bien mélanger. Ajouter le radis et l’oignon vert, en mélangeant bien tous les ingrédients.
  5. Une fois mélangé, placer le mélange dans un bocal hermétique, en appuyant et en tassant fermement pour que le mélange soit immergé dans son propre liquide. Fermer hermétiquement le couvercle du bocal et laisser reposer à température ambiante pendant 2 à 5 jours. Placer le bocal sur une assiette, car le mélange peut déborder pendant la fermentation.
  6. Chaque jour de fermentation, enlever le couvercle pour libérer les gaz en appuyant sur le mélange à l’aide d’une cuillère pour le maintenir immergé. Vous pouvez déguster un échantillon chaque jour pour décider si le niveau de fermentation est à votre goût.
  7. Après 2 à 5 jours de fermentation, conserver le kimchi au réfrigérateur. Vous pouvez le manger tout de suite, mais il sera meilleur après deux semaines pour laisser infuser les saveurs. Le kimchi peut rester réfrigéré pendant quelques mois, à condition qu’il soit toujours immergé dans ses liquides.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *