La cité impériale de Hue

  1. Destination Asie -
  2. Vacances au Vietnam, Tours, Forfaits Voyages et Expériences -
  3. Monuments du Vietnam -
  4. La cité impériale de Hue

Si la cité n’est pas remarquablement entretenue par les autorités, elle n’en reste pas moins une étape incontournable si vous vous rendez à la capitale. Les amateurs de vieille pierre trouveront là chaussure à leur pied ; quant aux autres, ils profiteront de cette halte agréable après plusieurs jours dans la bouillonnante (mais fatigante !) ville de Hanoi.

Des influences diverses

La construction de la cité impériale de Hue débuta en 1804, sous les ordres du fondateur de la dynastie des Nguyen, et se termina un peu moins de 30 ans plus tard, sous le règne de Minh Mang. Depuis 1993, le site est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

La cité de Hue est souvent comparée à la plus connue Cité Interdite de Pékin. Et à raison : elle a été construite sous le même modèle, selon le principe de la géomancie chinoise selon lequel il faut favoriser de manière optimale le déplacement des énergies cosmiques dans l’environnement. Mais, au risque d’étonner certains, la cité a aussi subi d’autres influences; je fais ici référence à notre illustre Vauban. Bien sur je ne parle pas des palais (qui n’ont pour le coup rien en commun avec l’architecture française), mais des grands remparts qui enserrent la cité dans un type d’architecture militaire, et qui témoignent de l’influence de la France en tant que pays colonisateur.

Un havre de paix

Si la cité de Hue attire de nombreux visiteurs, c’est d’abord pour sa dimension historique : elle renferme les tombeaux des Empereurs de la dynastie Nguyen. Mais c’est aussi parce qu’il fait bon s’y promener. Composée d’une citadelle, de la cité royale et de la cité pourpre interdite, la cité impériale offre un large espace de découverte. Ses charmants jardins seront l’occasion de prendre l’air entre la découverte de palais et pagodes.

La mythique cité pourpre interdite

La cité impériale est devenue un havre de paix… mais ce ne fut pas toujours le cas ! La cité pourpre interdite était à l’époque réservée à l’Empereur d’Annam, sa famille, ses concubines, ses servantes et ses eunuques. Gare à celui qui s’y aventurait sans faire partie de cette liste très select : il était immédiatement mis à mort !


Voir aussi :
  • Le Mausolée de Ho-Chi-Minh
  • Le sanctuaire de My Son
  • Les tunnels de Cu Chi
  • Temple de la Littérature, Hanoi